Giovanni Luigi Bordone : J'aime briser les règles du "style"

Giovanni Luigi Bordone est un ambassadeur de marque de Scabal - une entreprise belge qui compte 109 partenaires tailleurs à travers le monde. Il a remporté notre concours Most Stylish Real Men octobre 2016. Il nous a parlé de lui et de son travail de styliste.

"J'aime jouer dans toutes les ocassions. J'adore faire des blagues lors d'événements formels et porter le sarcasme à un niveau supérieur.  La vie ne devrait pas être prise si au sérieux, c'est pourquoi j'aime mon travail, car il n'y a rien de sérieux. Je ne fais qu'habiller les gens et leur apprendre comment se comporter. Sans moi, se promèneraient-ils nus ? Non ! Ils ne seraient peut-être pas aussi confiants. 

Je mélange les styles de couture italiens et britanniques et j'aime briser les règles du "style". Briser les règles est un art car il faut savoir comment les briser. La frontière entre être "branché" et être considéré comme ridicule est très mince. Qu'est-ce qui est censé être avant-gardiste ? L'attitude. Avoir la bonne attitude est fondamental. Sourire et avoir la bonne posture sont une nécessité. Les vêtements ne sont que des vêtements. Respectez-les, mais pas trop. Faites-leur comprendre que vous êtes le diamant et qu'ils ne sont que les "choses" qui vous entourent. Les gens sont asservis par les vêtements, toute l'industrie de la mode est basée sur l'insécurité des gens. Bien sûr, vous pouvez acheter un sac Berluti mais vous ne pouvez pas acheter l'estime de soi ou la bonne attitude. Avec mon aide, vous pouvez l'améliorer !

Giovanni Luigi Bordone

Giovanni Luigi Bordone

Giovanni Luigi Bordone

Être italien signifie aimer "la dolce vita", une vie de plaisir décadent et de luxe, ne pas trop s'inquiéter en général, ne pas "manger un morceau" mais s'asseoir et savourer un repas "lentement cuit", et profiter de la vie de toutes les manières possibles. Être britannique signifie être un vrai gentleman, être poli au plus haut point et être respectueux et tolérant à tout moment. Cela signifie aussi être sarcastique et aimer la culture de la boisson, je suis très bien dans cette catégorie aussi !

Être un peu des deux est ma carte gagnante au travail, car dans le monde de la mode masculine, il n'y a que deux écoles principales, l'italienne et la britannique, Naples et Savile Row, et jouer avec ces deux écoles est très amusant ! Des motifs colorés avec une silhouette britannique est l'une de mes marques de fabrique préférées.

Giovanni Luigi Bordone

La première règle pour bien s'habiller est...

Faire du sport (ça ne veut pas dire aller à la salle de sport et se faire exploser comme une dinde). Allez courir et prenez soin de vous (rien d'obsessionnel cependant). Les vêtements vont mieux sur un beau corps. Il y a quelques années, un cheikh arabe (je ne peux pas citer son nom car j'aime toujours ma vie...) m'a dit que ses costumes ne lui allaient pas comme mes vêtements me vont et qu'il voulait me ressembler. Je pesais 83 kg et m'entraînais 12 heures par semaine pour un triathlon olympique, il pesait 186 kg et avait des domestiques qui laçaient ses chaussures... Je me suis dit "je suis styliste, pas magicien" et qu'il n'avait pas besoin d'un régime mais de 6 mois au Camp 22 en Corée du Nord.

Pendant mon temps libre, j'adore faire du sport, toutes sortes de sports. Je suis extrêmement compétitif en toutes circonstances. Pour moi, un match de badminton du dimanche avec mes collègues est une guerre qu'il faut gagner coûte que coûte (même si c'est une guerre amicale). C'est pourquoi j'aime les bons vieux sports comme la boxe ou la boxe thaïlandaise, le concept de briser le visage de l'autre pour le sport est exactement ce dont cette société a besoin, "gladiateurs dans le gymnase, gentlemen à l'extérieur". J'aime les sports d'endurance à tous les niveaux. Il y a quelques années, j'ai couru une course de 100 km de Londres à Brighton et je suis arrivé 85e sur plus de 1600 concurrents, triathlon, nage dans des rivières glacées, Spartan ultra beast, Tough mudders, Survival of the fittest et ainsi de suite... tout est fait !

Et maintenant ? Un voyage en Corée du Nord et dans l'Himalaya pour défier le Mont Everest, professionnellement... restez à l'écoute car de grands projets se profilent à l'horizon ! !!"

Giovanni Luigi Bordone

Giovanni Luigi Bordone

Giovanni Luigi Bordone

Giovanni Luigi Bordone


Hits: 58 | Leave a comment