La marque Lithuanienne refuse les matériaux en soie non-végan afin de donner plus de compassion aux vêtements de nuits de luxe

Alors que les consommateurs réclament d’avantage d’option sans cruauté au sein de l’industrie de la mode, Grėtė Švėgždaitė, un créateur lituanien de vêtements de nuit de luxe, a créé une ligne de vêtements de nuit a partir d’un tissu Naia durable qui possède tous les éléments de la soie luxueuse sans réellement nuire aux organisme vivants.

Gretes

Les amateurs de mode exhortent les marquent de vêtements à opter pour une voie sans cruauté : 95% des acheteurs britanniques veulent d’avantage d’articles de mode végétaliens, tandis qu’un certain nombre de marques de luxe ont des a présent rejeté la fourrure véritable dans leurs lignes de vêtements. Cependant près de 1 trillion de vers a soie sont tues chaque année pour produire de la soie.

Après avoir pris connaissance des pratiques cruelles qui se trouvent derrière cette production, Grėtė Švėgždaitė, une créatrice de mode nouvelle génération basse en Lituanie, est devenue inflexible pour créer une ligne de vêtements sans cruauté et durable, a la hauteur de la notion de luxe.

Sa marque de vêtements de nuit GRETES se concentre sur chaque détail du processus de la production au consommateur : commençant par les tissus et terminant par les boites d’emballages recycles, et utilise le tissu durable Naia qui est végétalien et dérivé de la pulpe de pin et d’eucalyptus provenant de forets durables.

Une percée dans le secteur de la mode avec des matériaux comme de la soie végan

Bien que GRETES ait commence comme une marque d’accessoires en soie, elle est maintenant étendue à une ligne complète de vêtements de nuit fabriques à partir de fibres cellulosiques innovantes et sans cruauté. Pour la créatrice, son chemin dans la mode est une découverte et une transformation constante : même si ça signifie un changement radical dans son travail, en passant des accessoires pour les cheveux aux vêtements de nuit.

« Au début, j’ai lance une marque d’accessoires en soie, qui a gagné en popularité—J’ai étais invite à New York pour la fashion Week—et j’ai naturellement pense de me plonger dans l’industrie de la mode. Après avoir suivi un cours sur la mode circulaire a l’université de Wageningen, au Pays-Bas, j’ai réalisé que la façon dont la soie est obtenue est incompatible avec mes valeurs- elle fait bouillir des vers de soie vivant et encore dans leur cocon, l’industrie a souvent recours au travail des enfants, a de nombreux produits chimiques et de grandes quantités d’eau gaspilles » explique Mme Švėgždaitė.

« J’ai donc décidé de trouver un tissu qui soit moins nocif pour l’environnement et les organismes vivants, mais qui possède toutes les qualités de la soie, c'est-à-dire qu'il doit être non allergène et respirant. J'ai compris l'effort qu'il fallait fournir pour être végétalien et durable, et même si je n'ai pas encore atteint la durabilité totale, j'essaie toujours de minimiser les dommages. Après environ un an de travail, j'avais entre les mains un tissu Naia™ d'Italie qui, en plus d'être végétalien, correspondait idéalement à mes normes de qualité », explique-t-elle.

Gretes

En passe de devenir une marque de luxe totalement durable

45 % des consommateurs considèrent une réputation écologiquement responsable comme une motivation principale pour effectuer un achat, et un nombre croissant d'entreprises de mode font pression pour plus de durabilité.

"Je m'efforce de suivre des pratiques écologiques chaque fois que cela est possible. Cependant, je sais toujours que, par exemple, en livrant les colis par avion et en utilisant des matériaux traditionnels pour des choses comme les boutons et les étiquettes, je ne peux pas prétendre à une durabilité totale", a ajouté le designer. "Je suis honnête à ce sujet et sur ce qui peut être fait à ce stade, et mon objectif est de faire le mieux possible."

Le tissu Naia™ présente plusieurs avantages par rapport à la soie en matière de durabilité - il ne contient aucun produit chimique dangereux pour l'homme ou la nature, son empreinte carbone et eau de l'arbre à la fibre est plus faible, et il est entièrement biodégradable. Bien qu'il y ait toujours un certain impact sur l'environnement, Mme Švėgždaitė communique constamment avec les innovateurs et les usines, participe à des expositions et essaie de trouver les matériaux les plus respectueux de l'environnement et des humains et des animaux sur le marché.

« Bien que GRETES soit encore en passe de devenir une marque 100% durable, je ne crois pas qu’il faille faire du mal a des êtres vivants afin de produire un objet inanimé. C’est pour cela que je cherche toujours à réduire les dommages pour l’environnement en me renseignant ses les matériaux et les autres pratiques possibles ». explique le designer.


Hits: 83 | Leave a comment